Page d'Accueil

Principes Fondamentaux des Fonctions Intégrées

 

Fonctions conditionnelles

 

La fonction Choose

De nouveau, puisque Microsoft Access ne fournit pas en soi un environnement de programmation, il se fonde sur des fonctions logiques pour prendre soin de cet aspect. La fonction Choose () est l'une de ces fonctions qui peuvent examiner une condition et fournir des solutions de rechange. La fonction Choose () fonctionne comme des conditions emboîtées. Elle teste une condition et fournit différentes sorties dépendant du résultat du teste. Sa syntaxe est :

Choose(Condition, Outcome1, Outcome2, Outcome_n)
 

Le premier argument de cette fonction est la condition qui devrait être examinée. Elle devrait fournir un nombre naturel. Après cet essai, la condition peut évaluer les options 1, 2, 3 ou plus. Chaque résultats est alors traité. Outcome1 sera utilisée si la condition produit 1. Outcome2 sera utilisée si la condition produit 2, etc.

La fonction Switch

Nous avons vu que la fonction IIf () est utilisée pour vérifier une condition et peut exécuter un ou deux énoncés dépendant du résultat de la condition. Dans certaines expressions, il y aura plus d'une condition à vérifier. Bien que vous puissiez emboîter IIf (), cette fonction peut créer une expression complexe. Microsoft Access fournit une autre fonction qui peut exécuter cette charge. La fonction s'appelle Switch et sa syntaxe est :

Switch(Expression1, What To Do If Expression1 Is True,
       Expression2, What To Do If Expression2 Is True,
       Expression_n, What To Do If Expression_n Is True) 

À la différence de IIf (), la fonction Switch () ne prend pas un nombre fixe d'arguments. Elle prend autant de combinaisons possibles de <Expressions -> Enoncé> que vous en avez besoin. Chaque expression est évaluée. Si l'expression évaluée donne True (Vrai), l'énoncé qui la suit s'exécute. Bien que vous puissiez passer beaucoup de temps à accorder une expression conditionnelle telle que celle qui implique une fonction Switch (), il est encore possible qu'aucune des expressions soit évaluée True. Dans ce cas-ci, vous pouvez ajouter une dernière expression True et fournir l'énoncé suivante à utiliser. La syntaxe que vous utiliseriez est :

Switch(Expression1, What To Do If Expression1 Is True,
       Expression2, What To Do If Expression2 Is True,
       Expression_n, What To Do If Expression_n Is True,
       True, What To Do With A False Expression)    

Étude pratique : Utiliser la fonction Switch

  1. Dans les ressources qui accompagnent ce cours, copiez la base de données Opérations et la coller dans votre dossier d'exercices.
  2. Ouvrez la base de données Opérations et, dans la fenêtre de la base de données, cliquez le bouton Formulaires (il devrait être cliqué par défaut). Double-cliquez frmSwitch pour l'ouvrir en Mode création.
    3. Dans le formulaire, cliquez la zone de texte Résultats et, sur la fenêtre des propriétés, cliquez Source Contrôle et la changer comme suit (sur une ligne) :
     
    =Switch([fraOperations]=1,Nz([txtNumber1])+Nz([txtNumber2]),
            [fraOperations]=2,Nz([txtNumber1])-Nz([txtNumber2]), 
            [fraOperations]=3,Nz([txtNumber1])*Nz([txtNumber2]), 
            [fraOperations]=4,Nz([txtNumber1])/Nz([txtNumber2]))
  3. Examinez le formulaire :
     
  4. Le sauvegarder.
 

Précédent Copyright © 2007, Yevol Suivant